15 juil. 2009

Hate Rock


J'ai d'abord entendu parler de HTRK par quelques pisse-froid : "ah ouais et en première partie des Yeah Yeah Yeahs, un groupe horrible, faudrait que la chanteuse apprenne à chanter". Super.

Puis ce disque : Marry me tonight. Et la claque. Groupe australien installé en Europe (Berlin puis Londres), le trio a d'abord sorti Nostagia avant de galérer, de retrouver un label et finalement de pouvoir livrer ce nouveau disque, magnifique.



Oppressante, malsaine, fiévreuse, leur musique rappelle vaguement un autre groupe australien venu s'installer sur le vieux continent : Devastations.
Et plutot que de le paraphraser bêtement, voyez ici comment un accolyte décrit cette musique :
"Pourtant, rien de révolutionnaire à la base : une basse, une guitare réverbérée plus ou moins abrasive, une boite à rythme et une voix monocorde. Mais le résultat est addictif : minimalisme des compositions, misanthropie des paroles, torpeur généralisée et non-compromission pour tenter de séduire son auditoire potentiel."
http://boog-cracks.blogspot.com/

HTRK - Fascinator (un des morceaux de l'année, assurément)

http://www.myspace.com/htrk

2 commentaires:

Boog a dit…

Elle est super bien décrite la musique. Tu féliciteras ton acolyte de ma part, petit.

rock it to the moon a dit…

Je le féliciterai ce soir au rockstore.